LA BLAUDE
La blouse de coton bleu empesé constitue la base de l'habillement du paysan augeron au XIX siècle.
Elle porte des plis à l'encolure afin de lui donner de l'ampleur et une emmanchure basse. Et parfois, notamment lors des foires et marchés, elle prend un petit air de fête grâce à un ruban de broderie blanche sur les épaules et autour du cou.
S'y ajoute le traditionnel mouchoir noué autour du cou, la paire de sabots à semelles de bois, et le parapluie à la main, à moins qu'il ne s'agisse d'une canne durcie au feu et entourée d'un nerf de boeuf.
Enfin, la coiffure se limite au bonnet de coton, que les femmes portent parfois pour travailler, à la casquette à pont surélevé, voire au chapeau haut-de-forme en feutre, aux bords surélevés sur les côtés.
Les jours de fête, l'augeron porte un gilet de soie où sont imprimés des motifs floraux aux couleurs vives, ainsi qu'une veste courte et cintrée faite de droguet uni.